Réforme de la carrière des agents des Services du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et des OIP qui en dépendent

Sur proposition du Ministre André Flahaut, les grandes orientations d’une réforme d’envergure sur la carrière des agents des Services du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et des OIP qui en dépendent ont été adoptées lors de la séance du 20 décembre 2017 par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Dès lors, des propositions ont été formulées afin d’attirer de nouveaux talents, mais aussi de permettre à ceux-ci, une fois dans l’institution, d’évoluer au sein de la Fonction publique. En tout état de cause, l’intention est aussi de renforcer, de manière significative, l’implication des agents au regard de l’intérêt général.

Concrètement, on note, entre autres, l’adoption d’une carrière d’expert qui viendra s’inscrire en parallèle de la carrière d’encadrement, ainsi que la mise en place d’une carrière pécuniaire revalorisée et commune aux agents statutaires et contractuels.

Par ailleurs, des perspectives de carrière seront désormais offertes aux agents contractuels, tant sur le plan pécuniaire que via de nouvelles possibilités de statutarisation.

L’accent de la réforme a également été mis sur l’évaluation des agents afin de développer plus encore la culture de l’évaluation et les outils y afférant au sein de l’institution, et ce, dans un souci de responsabilisation et de développement constant du personnel d’encadrement et des agents.

En outre, des mesures ont été adoptées en matière d’aménagement de la fin de carrière dans le but d’améliorer la qualité de vie des travailleurs âgés dans un contexte d’allongement de la durée des carrières.

Parmi ces mesures, on relève une meilleure transmission des connaissances au sein de l’institution, ainsi qu’une expérience pilote permettant aux travailleurs âgés faiblement qualifiés du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles d’accéder, sur base volontaire, à un aménagement de leur temps de travail. De ce fait, cette mesure, accompagnée d’embauches compensatoires, visera à participer à une diminution de l’absentéisme.

Dès lors, l’ensemble des mesures de cette réforme permettra de répondre à l’objectif global d’amélioration de la motivation et du bien-être des agents au travail et, par conséquent, de répondre à l’objectif corrélé d’amélioration de la qualité des services rendus aux citoyens. En effet, force est de constater qu’aujourd’hui, les perspectives de carrière trop réduites et l’allongement de la durée de celle-ci impactent durement la motivation des personnels au sein de l’administration de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le Ministre André Flahaut se réjouit de la prochaine mise en œuvre d’une politique de carrière plus dynamique, plus innovante et plus attractive pour les fonctionnaires permettant ainsi de favoriser l’investissement de ces derniers dans les missions de l’institution et de permettre à cette dernière de faire face aux défis qui, sans arrêt, se présentent à elle.